top of page

Manger

Régime d'élimination - comment soutenir la tolérance orale


Régime sans gluten, sans lait, sans FODMAPs, sans purines... Ils ont pour but d'éliminer certains aliments pouvant être à l’origine de troubles digestifs, d'eczéma, rhumatismes, migraines, maladies auto-immunes, goutte. On en parle beaucoup et un régime d'éviction peut être très bénéfique, mais est-ce que c'est vraiment utile et comment le mettre en place pour en bénéficier ?

Le régime d’élimination se réalise généralement en 2 étapes: dans la première, il faut supprimer certains aliments. Si un aliment ou un groupe d'aliments est réellement en cause, les symptômes devraient alors disparaître. Dans un deuxième temps, il faut réintroduire dans l’alimentation les aliments supprimés, mais cette fois-ci, un par un. Si l’introduction d’un aliment ne provoque pas de retour des symptômes, il peut être écarté en tant que déclencheur des symptômes et conservé dans l’alimentation. Au contraire, un aliment qui provoque des troubles désagréables doit être éliminé de l’alimentation pour soulager les symptômes.

Un régime d’élimination peut vous aider efficacement à trouver les aliments responsables de vos problèmes digestifs ou auto-immunes. Mais pour cela il faut qu’il soit entrepris correctement. Faites-vous accompagner dans votre démarche par un thérapeute ou un médecin nutritionniste, vous pouvez vivre cette expérience sereinement.


Eliminer et réintroduire


Un régime d'élimination, qui s'est avéré le "gold-standard" pour identifier d'éventuels intolérances ou de sensibilités, peut durer entre 1-3 mois, parfois certains aliments doivent être évité pour plus longtemps, si la réintroduction présente des symptômes.

Pendant cette période, un protocole individuel est mis en place, afin de soutenir le rétablissement de la fonction barrière de l'intestin, éliminer ou réduire des populations de bactéries pathogènes ou potentiellement pathogènes (qui demandent bien-sur un suivi médical pour certains cas), réduire des processus inflammatoires en calmant cette "hyperactivité" immunitaire liée à la perméabilité intestinale et de rétablir une flore équilibrée et variée.

Après cette période de 30 - 90 jours, vous pouvez réintroduire les aliments un par un, en d’observant la réaction de votre corps et en évitant les aliments déclencheurs de réactions immunitaires par la suite. Il est primordial de progressivement tester et réintroduire tous les aliments éliminés, avec un schéma spécifique, afin de garder une tolérance orale la plus diversifiée à long-terme.


Résilience immunitaire - augmenter la tolérance orale pendant le régime d'élimination


Il est important de comprendre qu'en termes d'intolérance, ily a 3 types: 1) alimentaire

2) chimique

3) auto-immune .

Vous pouvez avoir tous les trois au même temps ou juste une seule. En éliminant certains aliments et composant chimiques pendant un certain temps, et au même temps en augmentant votre résilience immunitaire avec un protocole adapté, incluant la réduction de la perméabilité intestinale et protégeant la tolérance orale, nous avons un bon levier pour calmer hyperactivité immunitaire souvent à l'origine de la maladie auto-immune, et à augmenter les chances d'aller en rémission et ainsi mieux gérer votre maladie.

Les différents régimes d'éliminations ont donc toutes leurs vertus, s’ils sont bien exécutés et que vous respectez les principes le plus strictement possible pendant la période d'éviction.

Mais, surtout pour les éliminations d'un grand nombre d'aliments (comme dans le régime dit "carnivore", très utile dans les cas de surpopulation bactérienne du grêle, dit SIBO ou "Small intestinal bacterial overgrowth"), il est très important de conserver la tolérance orale penda


nt la période d'élimination.


Il s'est avéré que nous pouvons, avec un protocole très simple, protéger cette capacité du système immunitaire adaptatif. Et voici comment protéger la résilience de votre système immunitaire :

Mélange de légumes à prendre à raison de 2 cs par jour (cru de préférence):


Faites un tour sur le marché local et prenez au moins 15-20 différents légumes BIO - Lavez et nettoyez-les - Mixer de petites quantités à la fois dans un robot cuisine pour en faire un petit-hachis - Conservez-les un bocal au frigo (vous pouvez congeler le reste. -Vous pouvez faire un nouveau mélange à chaque saison.



Il s'agit de prendre 2 cuillères à soupe par jour, tel quel ou mélangé avec des aliments autorisés dans votre version du régime d'élimination.


La variété de légumes peut contenir le suivant et plus.

- Betterave avec fanes - Asperges - Céleri - Choux (Bruxelles, brocoli, chou-fleur, chou rave, etc)

- Carottes avec fanes - Radis avec fanes - Kale

- Pois mange tout Haricots verts - Panais - Courges et courgettes Salades

- Epinards - Herbes fraîches comme persil, thym, romarin, basilic

IBS Reset Le premier principe de la Nutrition Fonctionnelle est la Bio-Individualité. Votre corps est unique et vous avez besoin d'une stratégie personnelle afin d'atteindre une fonctionnalité optimale.

La Nutrition Fonctionnelle et la micro-nutrition s'adressent à la biochimie de votre corps, incluant des facteurs alimentation et style de vie! Des déséquilibres biochimiques peuvent causer et contribuer à un grand nombre de conditions. Nous allons trouver votre stratégie nutritionnelle individuelle, car votre corps unique a besoin d'une approche personnalisé pour bien fonctionner.

Le régime d'élimination est un outil thérapeutique puissant parmi d'autres, à considérer dans les cas de maladie chronique, en étant accompagné de votre équipe de professionnels de la santé.

Commentaires


Featured Posts
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon
bottom of page